Dîner d’été à l’Abeille

AU CŒUR DU PALACE SHANGRI-LA PARIS, L’ABEILLE EST UN RESTAURANT QUI AFFICHE DEUX ETOILES AU COMPTEUR. C’EST L’UNE DES PLUS BELLES TABLES DE PARIS. LE CHEF CHRISTOPHE MORET PROPOSE UNE EXPÉRIENCE DE HAUT-VOL ! RECIT D’UN DINER, UN SOIR D’ETE.

Le restaurant français du Shangri-La se nomme l’Abeille en référence à l’emblème napoléonien. Il faut dire que le Shangri-La fut habité pendant de nombreuses années par un descendant de la famille de l’empereur. C’est un lieu chargé d’histoire qui possède une vraie âme. C’est un établissement à l’identité bien marquée.

En salle, comme d’habitude l’ambiance est feutrée et élégante. Je suis accueilli par Joseph Desserprix, le directeur de l’établissement, qui a toujours une belle allure. Il concourt d’ailleurs pour le Prix du Service 2019 organisé par le magazine Le Chef. Les résultats seront connus le 23 septembre prochain.

Le restaurant est presque comble un soir de semaine, début juillet. Le salle donne sur un splendide jardin à la Française. Les tables sont dressées avec précision avec une belle vaisselle dessinée par Pierre-Yves Rochon. On est bien installé, les fauteuils sont très confortables. On démarre ce dîner par une petite coupe de champagne. De belles maisons figures à la carte des vins.

Le caviar à l’honneur 

En entrée, le caviar est à l’honneur, avec un produit qui vient de Bulgarie, accompagné de coquillages et ormeaux rafraichis. Le feuille à feuille de foie gras de canard et champignon est divin. Au piano, Christophe Moret, chef  passionné de légumes, tutoie les sommets. Ses compositions culinaires sont sublimes. Au programme : navarin de homard en cocotte lutée ou un Turbot de ligne, courgettes Zephyr et tomates de plein champ en marmelade. Côté terre, le Pigeonneau de Racan rôti à la Montmorency est parfait. Le chef accommode les plats de sauces exceptionnelles. Il secondé par Maxime Bettencourt.

detail

Du côté des vins, on peut compter sur le surprenant Matthias Meynard pour proposer de belles trouvailles comme Grand cru Furstenstum, vieilles vignes 2015 de la maison Albert Mann, un Nebbiolo ou un Meursault de la Maison Coche-Dure. On se laisse facilement séduire par le beau chariot de fromages de Bernard et Jean-François Antony à Vieux-Ferrette. Quelques fromages que l’on peut déguster avec un porto par exemple.

detail-3

Le dessert signature est fabuleux ! Le « Miel de maquis corse givré au parfum de cédrat et d’eucalyptus ». Un dessert d’une grande créativité signé Michaël Bartocetti, secondé par Jonathan Chapuy.  Une assiette ultra-gourmande et peu sucrée. En digestif, le pineau millésimé de la maison Lheraud constitue la cerise sur le gâteau, surtout que le sommelier vient de recevoir de nouveaux flacons.

miel_@winkelmann.
Miel de maquis corse givré au parfum de cédrat et d’eucalyptus

L’Abeille au Shangri-La
10 avenue d’Iéna – Paris 16e
Tél. 01 53 67 19 90
Menus: 230, 290 €
Carte: 220 €
Horaires : 19h30-22h30
Fermeture hebdo. : Tous les midis. Lundi, dimanche
shangri-la.com